À Abidjan, la lagune Ébrié sous le poids des ordures

Article : À Abidjan, la lagune Ébrié sous le poids des ordures
22 mai 2020

À Abidjan, la lagune Ébrié sous le poids des ordures

La lagune Ébrié, fierté de la capitale économique ivoirienne, a perdu tout son charme. En cause : la pollution à grande échelle dont elle fait l’objet depuis de longues années, orchestrée par les populations et certaines grandes industries. Une situation alarmante qui nécessite qu’on y prête une grande attention.

La lagune Ébrié est en passe de devenir une bombe. Et nous en sommes tous témoins, impuissants. Face à notre démission collective et notre passion pour l’insalubrité. L’insalubrité, on aurait dit qu’elle fait  partie de la culture inculquée aux populations abidjanaises ! Car rares sont les populations qui volontairement ont manifesté, de façon permanente, le désir de garder leur environnement salubre.

Au point que la lagune, perle d’Abidjan, n’échappe pas à leurs actions et au manque d’hygiène développé par ceux-ci. Les odeurs fétides que l’on inhale en longeant la lagune, de Marcory à Koumassi en passant le Plateau par le pont de Gaulle, en est une preuve indélébile.

Le témoignage de certains riverains habitants les bordures de la lagune est pour le moins ahurissant. En lieu et place d’un air frais et reposant, c’est une une odeur repoussante qui leur est servie par la lagune devenue le déversoir et le dépotoir de déchets de tout genre : poubelle des ménages, déchets plastiques et bien pire encore certains riverains font leur défécation directement dans cette façade maritime qui regorge pourtant des ressources halieutiques importantes vendues sur les marchés et servis la plupart du temps dans nos assiettes. Parfois, il n’est pas rare de voir Certains enfants de bas âge choisir ces plages sales comme site de jeux.

Un risque de contamination à grande échelle

Le danger lié à la pollution prévoit un risque de contamination à grande échelle et qui est non sans conséquence majeure sur la santé des populations comme l’explique le docteur Lacina Coulibaly, enseignant-chercheur en science et gestion de l’environnement à l’université d’Abobo-Adjamé, à Abidjan 

« Nous avons trouvé une accumulation de traces métalliques dans les escargots pris autour de la lagune Ébrié. Il y a donc eu transfert de la pollution du milieu aquatique vers la chaîne alimentaire. »

Un autre danger lié à la pollution de la lagune reste les risques de maladie et en ce qui concerne les problèmes de santé, les populations eux-mêmes demeurent conscientes sur l’évidence de certaines maladies plus récurrentes. On peut citer entre autre le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires aiguës.

Nettoyer la lagune Ébrié ?

Face à cette situation, des ONG de protection de l’environnement multiplient actions sur actions pour essayer d’assainir la lagune. Cependant leurs actions semblent ne pas porter leurs fruits devant l’ampleur de la  situation. En effet, il s’agit là d’une opération titanesque à laquelle s’ajoute le comportement d’une population de plus en plus pollueur.

Dans ce cas, il faut apprendre aux Ivoiriens à être propres car c’est le véritable problème de la lagune. Même si on multiplie les actions de nettoyage, la lagune demeurera toujours sale puisque les populations continueront à davantage polluer l’eau. Et Comme il faut en amont moins d’ordure dans la lagune pour que le nettoyage de la surface puisse être utile la sensibilisation des populations, la propreté est le facteur le plus important dans la lutte contre la pollution de la lagune.

Agressée au quotidien par toutes sortes de déchets et résidus provenant en grande partie des déchets des ménages et autres, la lagune est aujourd’hui, en voie de disparition.

La sauvera-t-on à temps?

Partagez

Commentaires